ROMAIN BONNET


A former professional flamenco guitarist, romain bonnet immersed himself in a new artistic project that has always been important to him. he manipulates, processes and retreats his photographs with the help of specialized software to achieve the results he aspires. for connoisseurs, he plays mainly with fusion masks and brushes, seeking to achieve effects close to painting. he succeeds in obtaining the desired shades and lighting effects. Most of the time, the photographs of the women support him in expressing his ideas and inspiration: "I do not have a routine or an artistic ritual in my creations, just like a musician (whom I have been) a great place for improvisation ". an improvisation "mastered", with always an idea or a message to pass. thus, his creations bring an aura of mystery, fueled by digital effects. the subject often stares at the viewer, letting him dive into this unreal gaze. the face can be seen, framed and eaten away by the scenery. the features mix, alter the reality we recognize to give way to a raw expression. People, young, beautiful and smooth skin, then gain in texture. their status of inaccessible beauty disappears under the profane attacks of painting. paradoxically, they acquire in this approach a new materiality; leaving an important place to their initial magnificence, while subjugating it with micro-imperfections.


.

Ancien guitariste professionnel de flamenco, Romain Bonnet s'est plongé dans un nouveau projet artistique qui lui tenait à cœur depuis toujours. Il manipule, traite et retraite ses photographies avec l'aide de logiciels spécialisés pour arriver aux résultats qu'il aspire. Pour les connaisseurs, il joue principalement avec les masques de fusion et les brushes, cherchant à réaliser des effets proches de la peinture. Il réussit ainsi à obtenir les teintes et effets de lumières souhaités. Les photographies représentant les femmes lui servent la plupart du temps de support pour exprimer ses idées et son inspiration : "Je n'ai pas de routine ou de rituel artistique dans mes créations. Tout comme un musicien (que j’ai été) je laisse une grande place à l’improvisation". Une improvisation "maîtrisée", avec toujours une idée ou un message à faire passer. Ainsi, ses créations apportent une aura de mystère, alimentée par les effets numériques. Le sujet fixe souvent le spectateur, le laissant plonger dans ce regard irréel. Le visage, se laisse apercevoir, encadré et rongé par le décors. Les traits se mélangent, altèrent la réalité que nous reconnaissons pour laisser place à une expression brute. Les personnes, jeunes, belles et à la peau lisse, gagnent alors en texture. Leur statut de beauté inaccessible disparaît sous les attaques profanes de la peinture. Paradoxalement, elles acquièrent dans cette démarche une matérialité nouvelle; laissant une place importante à leur magnificence initiale, tout en la subjuguant de micro-imperfections.